Soucieux du développement durable?

Investir son argent peut être un levier décisif pour résoudre des défis sociaux et environnementaux tels que le changement climatique, l'extrême pauvreté ou l'extinction des espèces. Cette plateforme de conseil vous aide à mieux prendre en compte les questions de durabilité lorsque vous investissez votre argent.

L’investissement socialement responsable (ISR) est le terme désignant les placements financiers qui prennent en compte des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG). Cela inclut, les fonds de développement durable, les fonds d’exclusion et l’engagement actionnarial. Par exemple, il s’agit respectivement, d’investissements dans les énergies renouvelables, de l’interdiction à l’univers d’investissement des secteurs sujets à controverses comme l’armement et le tabac. Enfin, il peut également s'agir d’investissements visant à accompagner la transition d’une entreprise vers des activités plus respectueuse du climat.

Un ISR est une stratégie régit et encadrées par une variété de critères ESG et comportant différents types de produits financiers (e.g. fonds, obligations, actions). Il existe ainsi plusieurs formes d’ISR, et il est important de toujours considérer un investissement individuellement, afin qu’il corresponde à vos objectifs et préférences. Sur MyFairMoney, vous trouverez différents outils pour vous y aider.

 

Vous trouverez d’autres informations pédagogiques sur le site de l'autorité des marchés financiers (AMF), dont l’une des principales missions est la protection de l'épargne investie dans des produits financiers. Pour comprendre la finance durable en général, cliquez ici et pour voir comment faire un placement durable en particulier, cliquez ici.

Avis de protection des données

Lorsque vous lisez nos vidéos YouTube/Vimeo, des informations sur votre utilisation de YouTube/Vimeo seront envoyées à transmis à l'opérateur aux Etats-Unis et peuvent être stockés.

Découvrez votre profil durable

Questionnaire

Utilisez notre questionnaire pour obtenir votre profil d’investisseur durable et guider vos stratégies d’investissements. Ce profil pourra vous servir de base pour un échange avec votre conseiller bancaire et ainsi inclure aux conseils financiers des objectifs environnementaux, sociaux ou éthiques. Il est important de développer cette perspective avec vos conseillers bancaires pour qu’ils puissent répondre à vos objectifs et préférences.

Vers le questionnaire

Avant de prodiguer des conseils en investissement, les conseillers doivent recueillir des informations auprès de leur clients. Notamment, par l’intermédiaire d’un questionnaire.

Cela comprend, par exemple, des informations sur :

  • l'expérience et la connaissance des produits financiers,
  • Vos objectifs financiers, dont la tolérance au risque,
  • Votre situation financière, dont la capacité à supporter des pertes,
  • et les objectifs d'investissement.

Sur cette base, un produit financier adapté peut-être proposé à l‘investisseur.  Dans le passé, les propositions de produits ne prenaient généralement compte que de l’appétence pour le risque et des objectifs financiers. Les objectifs et préférences non financières étaient souvent laissés de côté.

L'évaluation des préférences non financières des investisseurs, notamment sur des sujets tels que l'environnement, les questions sociales ou la gouvernance d'entreprise, devrait être obligatoire pour les conseillers financiers à partir de la mi-2022.

C’est pourquoi 2° Investing Initiative, en collaboration avec des acteurs financiers, politiques, universitaires et de la société civile, a analysé différentes approches pour intégrer ces nouvelles exigences dans le conseil en investissement. Les résultats et les analyses de ces groupes de travail sont à la base de la création et du développement du questionnaire de durabilité et du profil de préférence automatisé, que vous pouvez utiliser ici sur MyFairMoney. 

 

 

La considération des préférences non financières est essentielle et doit être inclus dans l’évaluation du profil des investisseurs. Cela peut avoir un impact sur les produits financiers investis et les tarifs appliqués sur un fonds d’investissement. Cela permettrait de réduire les risques de conseils erronés, de ventes abusives ou de pratiques commerciales trompeuses.

Le questionnaire en ligne vise à favoriser l’intégration des préférences en matière de durabilité dans les stratégies d’investissement. Il permet également d’élaborer des priorités pour les différents thèmes ESG (par exemple, la protection du climat, les droits de l’homme ou le respect des normes internationales), et d’identifier la stratégie d’investissement appropriée. Le résultat est ensuite mis à disposition sous forme de PDF.

Les recherches menées par 2° Investing Initiative montrent que les objectifs des investisseurs ayant des préférences en matière de durabilité se répartissent en trois catégories principales :

  • Les investisseurs axés sur les risques et opportunités liés à l’ESG:Ces investisseurs ont des objectifs financiers similaires à des investisseurs classiques. Ainsi, ils visent à atténuer les risques financiers et à saisir les nouvelles opportunités de profit d'un investissement ESG.

  • Les investisseurs axés sur l’exclusion des controverses ESG:Ces investisseurs cherchent à éviter certains secteurs ou activités. Ils ne peuvent influer qu'indirectement sur les questions ESG par le biais de l'exclusion ou du désinvestissement (par exemple, le critère Do Not Significant Harm (DNSH) de la taxonomie européenne).

  • Les investisseurs axés sur l’impact dans l’économie réelle des investissements ESG:Ces investisseurs visent à avoir un impact direct et mesurable dans l'économie réelle grâce à leur stratégie d'investissement. Ils exigent des preuves concrètes.

  • Les investisseurs s'attachant à éviter ou à soutenir les questions liées à leurs valeurs:Ces investisseurs veulent éviter ou promouvoir certains secteurs ou activités pour être en accord avec leurs valeurs morales, politiques ou religieuses.

À partir de la mi-2022, les conseillers financiers seront tenus de poser des questions sur les préférences financières et non financières et de proposer des produits financiers appropriés.  Les investisseurs particuliers peuvent exprimer des objectifs et préférences d’ordre écologique, social, ou éthique, en s’appuyant par exemple sur leur profile de durabilité My FairMoney.

Toutefois, ces objectifs et préférences non financiers doivent également être pris en compte aujourd'hui, dès lors qu'ils ont été spécifiquement exprimés, lors du conseil en investissement. Recommander un investissement qui ne répond pas aux objectifs du client à cet égard pourrait entraîner une plainte pour dommages et intérêts. En tout état de cause, les investisseurs doivent être informés immédiatement si les conseillers ne sont pas en mesure de proposer un investissement répondant aux objectifs et préférences fixés.

Ces dispositions sont fondées sur la réglementation européenne.  Dans le cadre de son plan d’action pour financer une croissance durable, la Commission européenne a notamment présenté un projet de loi visant à modifier la Directive sur les marchés d’instrument financier (MiFID II). Ainsi encadrant les responsabilités des institutions financières et de leurs conseillers en investissement, dans lesquelles ils sont obligés à l’évaluation des préférences environnementales, sociales et de gouvernances (ESG) en adéquation avec des produits financiers, avant que tout conseil en investissement ne soit donné.

Dans quelle mesure votre fonds est-il durable?

Notations des fonds

La base de données des fonds peut effectuer plusieurs tâches pour vous. Parmi 9 000 fonds européens, des options de filtrage, basées par exemple sur votre profil individuel de durabilité, peuvent être utilisées pour identifier les fonds qui correspondent à vos préférences. Vous pouvez également utiliser une fonction de recherche pour afficher des informations ESG plus détaillées sur les fonds. Toutefois, les informations affichées ne constituent en aucun cas une recommandation d'achat.

Plus d'informations sur les fonds

La base de données des fonds, qui compte environ 9 000 fonds européens, peut effectuer plusieurs tâches pour vous. Vous pouvez utiliser 36 options de filtrage, par exemple en fonction de votre profil individuel de durabilité, pour identifier les fonds qui correspondent à tout ou partie de vos préférences non financières. Les analyses filtrantes sont principalement basées sur les méthodes de 2° Investing Initiative, ainsi que sur les données de l’agence de notation extra-financière  ISS ESG.

La méthodologie du Score de Compatibilité avec les Accords de Paris a été développée par InfluenceMap avec le soutien technique de 2° Investing Initiative. Dans ce cas, l'alignement avec les Accords de Paris signifie que les plans de production des entreprises d'un fonds sont en moyenne déjà conformes aux objectifs de la conférence de Paris sur le climat visant à limiter le réchauffement de la planète à 1,75 C°. Les entreprises des secteurs de l'approvisionnement en électricité, de la production de pétrole, de gaz et de charbon, des producteurs d'acier et de ciment, de la construction automobile et des compagnies aériennes sont analysées.Ces secteurs économiques sont particulièrement pertinents pour une analyse climatique car, ensemble, ils sont responsables de plus de 75 % des émissions mondiales de CO2.

Pour en savoir plus sur le contexte technique du score de compatibilité de Paris, cliquez  ici.

Si vous recherchez un fonds spécifique ou vous souhaitez examiner de plus près certains fonds après avoir filtré la base de données, vous pouvez accéder aux profils des fonds. Des informations ESG détaillées vous seront alors présentées. Alors que le code couleur de la section "Performance climatique" symbolise la performance climatique actuelle des différents secteurs du fonds, l'évaluation du "Score de compatibilité avec les Accords de Paris" est axée sur l'avenir. Il est ainsi possible de vérifier si les entreprises les plus énergivores du fonds sont aujourd'hui conformes aux objectifs climatiques de Paris et/ou si elles le seront à l'avenir. Le graphique en barres montre le positionnement exact du score de Paris d'un fonds par rapport à l'univers des fonds, le graphique historique montre l'évolution du score de Paris dans le temps. 

Le score de compatibilité avec les accords de Paris fait référence à l’alignement des entreprises les plus énergivores aux enjeux climatiques sur les cinq prochaines années. L’alignement comprend par exemple, l’expansion de l’utilisation des énergies renouvelables. Par ailleurs, un fond n’est classé « vert » que si les plans d’entreprise d'un fonds sont en moyenne conformes aux objectifs de la conférence de Paris sur le climat, qui visent à limiter le réchauffement de la planète à 2 C°.

La section « Activités controversées des entreprises du fonds », montre si un fonds contient une ou des entreprises dans des activités et/ ou secteurs controversés, qui  soulèvent des questions d’ordre morales et éthiques. Les activités sont ainsi affichées en rouge si au moins une entreprise du fonds y est associée. Les données sur les activités controversées des entreprises proviennent principalement de l'agence de notation extra-financière ISS ESG et, dans une moindre mesure, du fournisseur de données climatiques Asset Resolution.  Étant donné que les fonds sont souvent investis dans plusieurs centaines de sociétés multinationales de diverses industries, les activités controversées sont affichées pour presque tous les fonds. Vous devez décider individuellement de l'importance de ces activités controversées pour votre propre investissement et de la possibilité de faire des compromis.

Au bas du profil du fonds, le "Score de performance ESG" indique une notation ESG absolue par ISS ESG. La notation ESG d'ISS va de 0 à 100, 100 représentant "très bien". Le score de performance ESG d'ISS représente une notation ESG absolue du fonds. Pour le calcul, les scores individuels des entreprises dans les domaines environnemental, social et de la gouvernance d'entreprise sont combinés et agrégés au niveau du fonds. Comme les multinationales ne font que commencer à s'orienter vers la durabilité, le score ESG le plus élevé dans la base de données des fonds est actuellement de 66/100. La présentation des certificats et des notations ESG ne constitue pas une garantie de MyFairMoney quant à leur qualité ou leur exactitude. Les différents fournisseurs de notations ESG et de certificats utilisent des méthodes différentes, de sorte que les exigences en matière de notations ou de labels peuvent varier considérablement d'un fournisseur à l'autre. Cela peut conduire à ce qu'un fonds soit très bien noté par un fournisseur de données, et mal noté par un autre fournisseur.Vous pouvez vérifier si vos propres attentes à l'égard des labels sont satisfaites en consultant cette comparaison de Novethic.  Si vous voyez un lien sous "Profil de transparence" dans la vue détaillée du fonds, vous pouvez l'utiliser pour accéder au profil de durabilité FNG du fonds. Vous obtiendrez ainsi des informations précieuses sur la stratégie d'investissement durable de la direction du fonds. Toutefois, le profil de transparence est volontaire et n'est pas vérifié par des tiers.

Certains des critères de durabilité mentionnés dans le questionnaire sur MyFairMoney ne peuvent actuellement être cartographiés dans la base de données des fonds. Aucune donnée n'est actuellement disponible pour ces critères. Il s'agit notamment de certains critères d'exclusion, des objectifs d'impact et des stratégies d'investissement durable des fonds.

Les indicateurs pour les activités controversées dans la base de données des fonds sont conçus pour être les plus stricts possibles sur la base des données d’ISS ESG. Un niveau de tolérance de 0 % pour les entreprises générant des revenus dans des activités controversées est retenu. Toutes les activités analysées par ISS ESG sont prises en compte sur MyFairMoney. Les différentes étapes de la création de valeur sont prises en compte, ce qui peut inclure, par exemple, les services de transformation, de production ou de distribution de produits. Par exemple, en supposant qu'une entreprise d'un fonds réalise 1% de son chiffre d'affaires dans la distribution de boissons alcoolisées et qu'une autre entreprise réalise 1% de son chiffre d'affaires dans la production de masques à oxygène pour l'armée de l'air, les filtres négatifs/activités controversées "Substances addictives (tabac, alcool)" et "Armes à feu civiles ou équipement militaire" sont activés dans la base de données. Les gestionnaires de fonds peuvent définir un périmètre différent pour l'exclusion des activités controversées ou obtenir des données sur les activités controversées auprès de différents fournisseurs de notation ESG. Pour les investisseurs de détail, il peut donc être utile d'avoir un dialogue ouvert avec les fournisseurs de fonds afin de mieux comprendre le contexte des critères d'exclusion énoncés (par exemple, la tolérance pour les seuils de rotation ou la portée de l'analyse de la controverse) et de vérifier si la définition des critères d'exclusion répond à leurs propres attentes.         

Comme l'a souligné 2° Investing Initiative dans plusieurs analyses, les preuves de l'impact des produits financiers sur l'économie réelle ont été jusqu'à présent insuffisantes. Cependant, les intermédiaires de produits financiers ont la responsabilité de fournir cette preuve d'impact s'ils font de la publicité pour leurs produits avec cette promesse. Ni le score de performance ESG de l'ISS, ni l'ISS ESG Prime Status, ni le Fund Rating de MyFairMoney ne peuvent donc être utilisés pour déduire l'impact d'un fonds sur le développement durable. Vous pouvez voir les derniers travaux sur la Finance à Impact de l'Impact Task Force ici.

Aucun conseil en investissement ni aucune opération d’intermédiation en investissement entre investisseurs et supports d’investissement n’est fourni sur ce site web. Aucune information n'est demandée sur la tolérance au risque, le comportement d'investissement et la situation personnelle et financière de l'utilisateur, et aucune évaluation de ces critères n'est effectuée sous quelque forme que ce soit. Aucun conseil en investissement n’est donc expressément fourni. Le seul objectif de ce site web est de fournir des informations sur la durabilité de divers fonds d'investissement. La décision de conclure ou de résilier un contrat appartient aux investisseurs individuels. Ils doivent donc se renseigner soigneusement sur les coûts, les opportunités et les risques d'un produit.

Les opérateurs de MyFairMoney ont reçu les informations sur les fonds de la part de l'émetteur ou de tiers. Aucun contrôle n'a été effectué pour s'assurer que les informations fournies sont correctes et à jour. Par conséquent, aucune responsabilité n'est assumée quant à l'exactitude, l'exhaustivité et l'actualité des informations fournies ici. Les informations présentées peuvent être modifiées ou complétées à tout moment sans préavis. Les opérateurs ne sont pas tenus de mettre à jour ou de réviser la base de données de quelque manière que ce soit.

Bien se préparer pour obtenir les bons conseils

Bons conseils

Il n’y a pas lieu de se laisser intimider par un rendez-vous avec un conseiller bancaire ou indépendant. Sous la rubrique « Bons conseils », vous apprendrez, grâce à des vidéos et des questions de quiz, ce qui est important et ce à quoi vous pouvez faire attention pour que vos objectifs de durabilité soient pris en compte. Une liste de contrôle des bons conseils vous aide à appliquer ce que vous avez appris pendant le rendez-vous ou à évaluer votre consultation après coup.

Vers les "Bons conseils"

Investir de l'argent n'est pas seulement une question de confiance. Plus vous comprenez vous-même ce qui se passe avec votre argent, moins vous dépendez de cette confiance. Ce n'est pas toujours facile ou pratique. Pour être en mesure d'obtenir les meilleures recommandations de produits, vous devez réfléchir à de nombreuses questions. Par ailleurs, même si préparer les informations concernant votre situation financière peut-être ennuyeux, cela reste nécessaire pour obtenir les meilleurs résultats.

N'oubliez pas que la consultation s'adresse avant tout à vous. C'est votre droit de poser des questions. Cela ne vous fera pas paraître stupide devant le conseiller, mais montrera que vous êtes sérieux sur le sujet. Une bonne préparation vous aidera toutefois à vous sentir plus confiant et à être capable de faire attention aux pièges.

Afin de vérifier la qualité des conseils donnés, 2° Investing Initiative a réalisé des consultations tests en France. Une centaine de clients mystères ont visité des banques, demandés des conseils et se sont fait recommander des produits. Dans certaines consultations, les "clients mystères" ont indiqué très clairement quels étaient leurs objectifs en matière de durabilité.

Résultat des consultations : Il est arrivé à plusieurs reprises que les consultations soient incomplètes, trop générales ou uniquement dans l'intérêt des consultants*. Les profils des clients n'ont pas été complètement compilés, les intérêts explicites en matière de durabilité n'ont été que peu voire pas du tout pris en compte et parfois même des produits inadaptés ont été recommandés.

C’est un signal d’alarme pour les clients. Ils doivent se rappeler qu’un rendez-vous de conseil est aussi une opportunité de vente du point de vue de la banque. La durabilité n’est pas encore une partie obligatoire des conseils. C'est pourquoi le sujet est souvent négligé - l'accent est mis sur les aspects financiers d'un investissement. Mais pour changer cela, il faut aussi repenser l'esprit des banquiers. Les clients doivent bien connaître leurs droits et être en mesure de demander des éclaircissements en cas de doute.

La section "Bons conseils" fournit une brève introduction au sujet des conseils en matière d'investissement. Il vise à apaiser les craintes des clients sur le sujet et à leur signaler les pièges importants. Après tout, contrairement à leurs conseillers, la plupart des clients ne participent pas tous les jours à de telles rendez-vous consultatifs.

Les informations contenues dans la rubrique "Bons conseils" peuvent constituer une première étape dans la gestion de votre argent. Si vous n'êtes pas satisfait de vos conseils, contactez votre banque - ou, en cas d'infraction grave, les autorités de surveillance bancaire. L’Autorité de Contrôle Prudentiel et Régulation (ACPR) peut vous apporter des informations générales sur la réglementation et vous indiquer à qui adresser votre réclamation. Également, il est conseillé d’envoyer à l’ACPR une copie de votre réclamation que vous avez adressez à un professionnel, afin qu’elle puisse déterminer les sujets de mécontentement et détecter les pratiques les plus inappropriées. En France, la règle pour toute réclamation, que ce soit les produits dans les champs de compétences de l’AMF ou l’ACPR, c’est d’adresser sa réclamation à son banquier. En l’absence de réponse sous 2 mois ou de réponse non satisfaisante, il est possible de faire appel à un médiateur.

 

Si vous voulez en savoir plus

Déterminez votre profil durable!

Questionnaire

Que se cache t'il derrière vos fonds ?

Plus d'informations sur les fonds
Stift-Symbol